Carnet de voyage - Arménie du 21 au 29 mai 2019

Voyage en Armé


1.   L'Arménie est connue depuis le génocide, hélas! mais sa situation géographique l'est moins : entourée à l'Est par la Turquie, au Sud par l'Iran, à l'Est par l'Azerbaïdjan et au Nord par la Géorgie.

Ce petit pays fut attaqué par tous ses voisins au cours des siècles!

Enclavée, sans accès à la mer et tributaire de nombreux tremblements de terre, la volonté de ses habitants, le courage et l'optimisme de sa jeunesse lui permettent de progresser lentement.

2.   Erevan n'était qu'une petite bourgade au début du XXème siècle avant de devenir capitale en 1918, puis de perdre son titre, avant de revenir capitale en 1936 mais surtout en 1991 lors de l'indépendance du pays.
Ville de contrastes : très moderne au centre, de style soviétique en périphérie majestueusement dominée par le Mont ARARAT enneigé.
Nous visitons la place de la République, ses bâtiments, en pierres de tuf rose et gris : musée National d'Arménie, Palais du Gouvernement, Poste... A la tombée de la nuit, les fontaines aux eaux chantantes nous ravissent.
Le jardin de la Cascade et ses nombreuses statues notamment de Botero offrent une vue exceptionnelle sur la ville. L'émouvant monument dédié au génocide, le musée MATENADARAN où sont exposés plus de 10 000 manuscrits très anciens (incunables) aux merveilleuses enluminures.

Nous tentons l'apprentissage de l'alphabet arménien avec beaucoup de plaisir!!!

3.   La religion orthodoxe arménienne a toujours eu un grand rôle, elle reprend son influence depuis la fin de l'occupation soviétique et les nombreux monastères sont à nouveau ouverts au public :
- KHOR-VIRAP au pied du mont Ararat.
- LE MONASTERE DE TATEV auquel on accède par le plus long téléphérique bi-cable du monde.
- LE COUVENT DE NORAVANK devant lequel est prise la photo traditionnelle de notre groupe.
- LE MONASTÈRE DE GEGHARD avec ses chapelles troglodytes. Dans l'une d'elle, 5 chanteurs (2 hommes et 3 femmes) nous interprètent des chants religieux et profanes d'une grande beauté, due à l'intensité des sons reproduits.
- LE VATICAN ARMÉNIEN à ECHMIADZINE. siège du CATHOLICOS, sa cathédrale, le séminaire et le baptistère.

4.   Des sites très anciens! qui ont résisté aux tremblements de terre nous surprennent comme le site de ZORZT KARER : un ensemble de menhirs, certains percés de trous, afin d'étudier le mouvement et la position des astres. Le temple de GARNI, de la période hellénistique... que les marches pour y accéder sont hautes!!!

5.   Les plaisirs de la table ne sont pas oubliés :
- Dégustation du vin local.
- Visite d'une pisciculture, élevage d'esturgeons notamment et dégustation de leur chair à dîner.
- Dégustation de cognac arménien.
- La traversée des marchés d'EREVAN et de SYUMRI dont les couleurs nous réjouissent les papilles.
- Nous assistons aussi à la fabrication du pain, « le lavash », de façon très surprenante : une femme pose sur un grand coussin rectangulaire la pâte de blé très fine qui lui a été remise et la plonge dans un four rond et profond, collant la pâte sur la paroi, celle-ci reprise avec dextérité par une autre femme.

6.   Conclusion : Ce pays aux paysages splendides, à la fois moderne et très attaché à ses traditions est parfois, pour nous, un retour à une période que nous avions oubliée.
Nous revenons la tête pleine d'images et de souvenirs.

Quelques photos prises par les voyageurs et organisateurs