Mont St Michel



Contre vent, entre marées

Le 15 octobre, la dernière randonnée avant les vacances d'automne du groupe du mardi, néanmoins première rando à la journée de cette année universitaire, a eu pour cadre le Mont-Saint-Michel.

Au programme : une marche de 7 kms de la pointe du Grouin du Sud au parking du Bec d'Andaine le matin ; une traversée de la baie sous la houlette d'un guide assermenté l'après-midi ; et, entre les deux, une pause pique-nique et une adaptation de la tenue aux conditions maritimes du parcours : shorts ou bermudas, pieds nus ou chaussures adaptées à l'eau de mer, et, absolument indispensable en cette journée au temps très... breton-bord de mer, un gros pull et/ou un blouson-doudoune et un coupe-vent imperméable : des rafales plutôt vigoureuses, une vraie pluie - pas un petit crachin qui ferait d'une cape de pluie un équipement surdimensionné -, et des nuages du gris menaçant le plus sombre au blanc le plus lumineux avec petits coins de ciel bleu ont accompagné et rendu tonique, sportive, décoiffante, plus que fraîche et très humide la progression de notre groupe de 23 randonneuses et randonneurs à travers vasières, petites rivières et étendues de sable.

Mais, lorsque le guide nous a félicités pour nos performances en tant que marcheurs - nous pourrions, a-t-il dit, "faire la pige" à la plupart des adolescents qu'il a guidés -, plus d'un(e), je l'espère, ne se sera pas senti(e) peu fier(ère)...

Le soleil de fin d'après-midi nous a rappelé que notre balade du matin, une promenade dans un paysage aux teintes automnales où nous avons rencontré plus de moutons, de vaches et de mouettes que d'humains, s'était déroulée sous un ciel bleu sans nuage.

Et notre "chefe à tous", lors du retour, n'a pas manqué de souligner, à juste titre, que nous n'avions eu à affronter ni neige ni verglas...

Impression de randonneuse (Françoise Guicheney)

La traversée au fil du temps